Sections

Les Commandeurs de Lévis se font tester par SciencePerfo


Publié le 20 avril 2017

Les joueurs des Commandeurs de Lévis ont testé leur explosion sur la glace grâce à SciencePerfo.

©Photo TC Media - Louis-Antoine Lemire

HOCKEY. Les biomécaniciens Léandre Gagné-Lemieux et Simon Laurendeau de SciencPerfo ont  réalisé des tests d’accélération  avec les joueurs des Commandeurs de Lévis midget AAA afin de vérifier l’efficacité de leurs poussées et de leur glisse. Selon eux, leur méthode permettra aux sportifs de corriger certains éléments sur la surface glacée.

Les joueurs des Commandeurs de Lévis ont testé leur explosion sur la glace grâce à SciencePerfo.
Photo TC Media - Louis-Antoine Lemire

«J’ai rencontré mes partenaires à la maîtrise et nous trouvions que les outils pour analyser les performances des joueurs de hockey n’étaient pas très présents. Notre objectif était de mettre des chiffres sur la performance des hockeyeurs et c’est à ce moment que nous avons eu l’idée de développer un système biomécanique du patinage des joueurs», a expliqué M. Laurendeau.

Les joueurs des Commandeurs de Lévis ont testé leur explosion sur la glace grâce à SciencePerfo.
Photo TC Media - Louis-Antoine Lemire

Pour effectuer les tests, les joueurs des Commandeurs avaient un détecteur synchronisé à une caméra. Ces derniers devaient parcourir une distance de 30 mètres à plein régime. Par la suite, les analyses de traitement de données sont lancées automatiquement. Ce qui nous parle le plus est le temps que prend un athlète pour franchir certaines distances. De plus, nous pouvons voir la vitesse maximale qu’il peut atteindre, a mentionné M. Gagné-Lemieux. Au final, les deux hommes ont mentionné que les Commandeurs avaients une formation rapide.

Jusqu’à présent, SciencPerfo a testé plusieurs équipes du niveau atome à la Ligue de hockey junior majeur du Québec. De plus, l’entreprise a effectué des essais avec des individus qui jouent dans la Ligue nationale de hockey.  

Selon les biomécaniciens, ils peuvent  obtenir de petits points clés à toutes les séances donnant ainsi des réponses aux entraîneurs sur certains joueurs. «Nous leur donnons des outils pour qu’ils puissent travailler avec leurs athlètes.»

Les deux hommes aimeraient que leur outil devienne leur principal gagne-pain. Ces derniers tenteront de convaincre les gens du milieu du hockey pour leur dire que leur produit est très utile. Éventuellement, les partenaires  souhaiteraient travailler avec les hockeyeurs évoluant dans le Circuit Bettman. En guise de conclusion, Léandre Gagné-Lemieux et Simon Laurendeau ont rapporté que leur outil peut servir pour d’autres sports comme le rugby et la course.  Les coûts pour une analyse peuvent varier entre 30 $ et 140 $ tout dépendamment du niveau de données demandé.