Bien s'alimenter pour avoir un bébé en santé

Louis-Antoine Lemire louis-antoine.lemire@tc.tc
Publié le 14 juillet 2015

Marianne Roberge considère que l'appui d'OLO a été très bénéfique pour elle.

©Photo gracieuseté Marianne Roberge

NOURRITURE. Marianne Roberge, une mère de famille de Lévis, a reçu un précieux coup de pouce de la Fondation OLO lorsqu'elle est tombée enceinte à l'âge de 22 ans. L'organisme lui a donné des coupons lui permettant de recevoir des œufs, du lait et du jus d'orange pour faire en sorte que son enfant naisse en santé.

«Nous étions aux études mon conjoint et moi. Nous vivions dans un modeste trois et demi à Lévis et nous n'avions pas beaucoup de moyens à l'époque. L'aide de la Fondation a été la bienvenue, car en plus de recevoir des coupons, j'ai pu partager ce moment intense de ma vie avec une infirmière qui m'a prodigué de précieux conseils en nous sensibilisant, entre autres, au fait que c'est primordial de bien s'alimenter, si nous voulons que notre enfant se développe bien», se rappelle la diplômée universitaire.

D'ordre général, les coupons sont donnés pendant toute la grossesse. Dans son cas, Mme Roberge a été privilégiée, car elle en a aussi reçu quelques mois après la naissance de sa fille.

Selon les données de la Fondation OLO, un enfant sur cinq naît dans une famille en difficulté financière. En Chaudière-Appalaches, d'avril 2013 à mars 2014, ce sont 573 familles de la région qui ont bénéficié de l’appui du regroupement.

Propager la bonne nouvelle

Lorsqu'elle a rencontré la responsable des communications de la Fondation OLO, Mme Roberge s'est fait proposer de devenir une ambassadrice pour de l'organisation. Une offre qu'elle a acceptée naturellement.

La mère de famille est consciente que certaines personnes pourraient être mal à l'aise de demander les services d'OLO. Elle assure que d'avoir recours à eux, ne fait pas en sorte que les individus sont de mauvais parents, bien au contraire.

«Nous recevons une panoplie d'informations utiles grâce à OLO. Il ne faut pas se sentir mal à l'aise. Cela prouve que les gens ont à cœur le bien-être de leur enfant», assure-t-elle.

Pour en savoir plus sur la Fondation OLO vous pouvez visiter le site Internet http://fondationolo.ca/