Sections

Les commissaires se partagent un surplus salarial


Publié le 20 avril 2017

Le président de la CSDN, Jérôme Demers.

©TC Media - Mélanie Labrecque

ÉDUCATION. Les élus de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) se sont récemment séparé 8500$. L’argent provient d’un excédent au budget de la rémunération du conseil des commissaires causé par les départs de certains de leur membre, dont l’ancien président, François Caron.

Lors de la séance du 28 février, les élus ont choisi de répartir à parts égales ce surplus cumulé entre le 17 octobre 2016 et le 27 février 2017. Pour y arriver, ils n’ont pas tenu compte des titres, mais «seulement en fonction des dates de départ et d’entrée en fonction des gens au poste de commissaire (président, commissaire, commissaire-parent)», peut-on lire dans la résolution adoptée à l’unanimité.

«C'est le fruit d'un calcul compliqué. Il y a eu tellement de départs et d’arrivées à des moments différents que la répartition est irrégulière», a soulevé le président de la CSDN, Jérôme Demers.

Toutefois, ce n’était pas le seul choix que pouvait envisager le conseil. «Le montant aurait pu être utilisé à d’autres fins. Il aurait alors été placé dans le budget général de la CSDN et réparti dans les écoles selon les orientations des commissaires ou de l’administration. Ces derniers savent beaucoup mieux où se trouvent les besoins», a ajouté M. Demers. Dans le cas actuel, l’option n’a même pas été envisagée par le conseil.

Chaque année, la CSDN dispose d’une enveloppe globale déterminée par un décret pour la rémunération des membres du conseil des commissaires. Pour l’année en cours, le budget salarial s’élève à 176 000$. Ils bénéficient aussi un montant de 3000$ pour les déplacements.

Par ailleurs, Jérôme Demers a spécifié qu’aucun d’entre eux n’a profité d’une prime de départ ou de séparation.