Les 11 nouvelles qui ont marqué Lévis en 2016


Publié le 1 janvier 2017

The Offspring a attiré la plus grosse foule de l'histoire de Festivent.

©TC Media - Patrick Garant

RÉTROSPECTIVE. Pour conclure cette année chargée, la rédaction du Peuple Lévis vous a concocté un décompte des 11 nouvelles qui ont marqué la Rive-Sud en 2016.

The Offspring s'éclate à Festivent

«Vous êtes le meilleur public que nous avons eu», a lancé le chanteur du groupe The Offspring, Dexter Holland, avant d'entamer en rappel le tube «Self Esteem». Le soir du 6 août a attiré une foule record pour Festivent, qui ajoutera une journée de plus à sa programmation pour 2017.

Le troisième lien Lévis-Québec

«L'eau coule sous les ponts», dit le dicton. Mais en 2016 c'est plutôt l'encre qui aura coulé sur cet hypothétique pont. Sera-t-il à l'Est? À l'Ouest? Suspendu? Par l'Île d'Orléans? Un pont où un tunnel? Tant de questions dont nous aurons peut-être les réponses en 2017.

Une première salle de prière musulmane à Lévis

La nouvelle est plutôt anodine: une communauté religieuse qui aménage un local de culte est un événement qui fait rarement les manchettes. Les réactions, toutefois, ont été extrêmement fortes. Tantôt méfiants, tantôt accueillants, peu sont restérs indifférents face au projet de M. Khalid Baoui.

Éloïse Dupuis est décédée le 12 octobre à l'Hôtel-Dieu-de-Lévis.
Capture Facebook

Le décès d'Éloïse Dupuis

Doit-on forcer les médecins à sauver la vie des gens, même contre leur gré ou leurs croyances? Deux mois après le décès d'Éloïse Dupuis, cette jeune mère témoin de Jéhovah qui a refusé des transfusions sanguines après avoir donné naissance, cette question demeure toujours sans réponse.

Un grand pas pour une unité de cancérologie

Tout ceux qui bénéficieront des services du «CRIC» (Centre régional intégré en cancérologie) en 2019 devront une fière chandelle à la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Lévis. La plus grande campagne de financement jamais entreprise dans la région a permis d'amasser près de 40 M$ sur une facture de  totalisant 157,7 M$. Une première pelletée de terre sur le futur site du CRIC a eu lieu en novembre.

Année de tous les records pour Hit the Floor

La compétition internationale de danse Hit The Floor a fait bouger Lévis. Pas moins de 18 000 spectateurs ont assisté aux prouesses des 3000 danseurs réunis au Centre des Congrès de Lévis en mai. Hit The Floor présentera un troisième événement en 2017. En plus de ceux de Gatineau et de Lévis, la compétition s’installera également à Toronto.

La Grande plée Bleue dévoile ses secrets

Une gigantesque tourbière ancienne a été ouverte au grand public cet été. Pas moins de 3000 curieux ont visité la réserve écologique de la Grande plée Bleue, qui abrite des centaines d'espèces d'oiseaux, de plantes et des d'insectes.

Le quai Paquet a été inauguré cet été.
TC Media - Archives

Le quai Paquet prend forme

Après la gare fluviale en 2015, c'est au tour du quai Paquet de Lévis d'avoir eu droit à une cure de rajeunissement. Grâce à des investissements de plus de 20 M$, la fontaine animée, l'esplanade et la statue du capitaine Joseph-Elzéar Bernier ornent désormais ce secteur très prisé par les cyclistes et les familles en été.

L'année des «Foodtrucks»

En 2016, la cuisine de rue a connu un essor sans précédent dans la région et Lévis n'a pas fait exception à cette règle. L'événement du 13 mai a attiré plus d'un millier de gourmets sur la rue J.B. Michaud. Un succès bœuf!

Sarah-Anne Brault, Gabrielle Carle et Ariane Fortin ont pris part aux Jeux olympiques de Rio.
TC Media - Archives

Nos athlètes aux Olympiques de Rio

Trois lévisiennes ont pris part à l'événement sportif le plus prestigieux de l'année. Sarah-Anne Brault (Triathlon), Ariane Fortin (boxe) et Gabrielle Carle (soccer), se sont retrouvées sous les projecteurs à Rio. L'aventure de Carle en tant que réserviste au sein de l'équipe Canadienne s'est conclue avec une médaille de bronze. Brault a pris le 42e rang lors de l'épreuve de triathlon tandis que Fortin s'est inclinée dans une décision controversée face à la Kazakhe Dariga Shakimova.

Saint-Nicolas aura (enfin) son complexe aquatique

Aux dires du maire Gilles Lehouillier, c'est la concrétisation du  «plus gros engagement de la dernière campagne électorale.» Le projet qui germait depuis près d'un quart de siècle à l'Ouest de la ville deviendra réalité à compter de 2019. Le complexe aquatique de 28,5 M$ sera financé à moitié par les deux paliers de gouvernement tandis que la Ville assumera l'autre moitié des coûts.