Actualités

Hydro Québec a coupé le courant à 41 000 abonnés en 2012 0

Par Mélanie Labrecque

Poussée par le gouvernement, la société d’État souhaitait obtenir 3 % d'augmentation.

Photos Archives / Agence QMI

Poussée par le gouvernement, la société d’État souhaitait obtenir 3 % d'augmentation.

Sur les quatre millions de clients qu’elle compte, Hydro-Québec a coupé le courant à 41 000 de ses abonnés québécois en 2012. Il s’agit de 10 000 clients de moins qu’en 2011.

«Nous ne pouvons pas régionaliser les données, mais il faut comprendre que la coupure de courant est l’étape de dernier recours dans notre processus de recouvrement», explique Patrice Lavoie, porte-parole d’Hydro Québec, précisant qu’il était impossible d’avoir des données plus régionales que ce soit pour une ville comme Lévis ou une région comme la MRC de Lotbinière.

L’interruption de service, précise M. Lavoie, est un processus qui ne se fait pas du jour au lendemain. Il peut s’écouler deux mois entre le moment où un client ne paie pas sa facture et la coupure de courant à proprement parler.

«Le processus de recouvrement comporte l'envoi de plusieurs avis et rappels avant d'en venir à une interruption de service, et ce, lorsque toutes les démarches précédentes ont été épuisées. L'objectif est d'amener le client à payer son solde et non de l'interrompre.»

Ce dernier explique que la société d’État le fait par souci «d’équité» envers les autres abonnés. Le non-paiement des factures, précise-t-il se reflète dans la tarification des années suivantes. Ces «mauvaises créances» représentent plusieurs millions de dollars.

«Le montant associé à la dépense de mauvaise créance (DMC) dans son ensemble entre dans la base tarifaire chaque année. Pour 2011, la DMC était de 91,1 millions $. Pour 2012, elle s’élevait à 80,2 millions $ montant prévu, mais qui n’est pas final.»

Période de grâce

Les clients dans une situation d’interruption de service bénéficient toutefois d’une période de grâce du 1er décembre au 31 mars de l’année suivante. Pour des raisons «humanitaires», Hydro Québec ne coupe pas le service à ces gens. De plus, tous ceux qui ont vu leur service interrompu avant cette période peuvent se faire rebrancher pour l’hiver. L’ensemble des clients débranchés demandent à être rebranchés pendant cette période, ajoute M. Lavoie.

«Quelle que soit la situation, le client qui vit des difficultés de paiement est invité à communiquer rapidement avec Hydro-Québec pour régulariser sa situation et conclure une entente de paiement. Si le client communique sans tarder avec nous, il bénéficie de la pleine souplesse. Si le client est à faible revenu, il peut en tout temps conclure une entente qui respecte sa capacité de payer.»

En tout, 86% des factures envoyées aux quatre millions de clients résidentiels sont payées en temps. En 2012, Hydro-Québec a conclu 183 888 ententes de paiements avec ses clients, dont plus de 57 000 pour ceux à faibles revenus. Entre 2010 et 2011, le nombre d’ententes avec cette clientèle a bondi de 49% et ce chiffre s’est maintenu en 2012.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.